Le cabinet situé au 41 rue de Passy

Therapieducorps

  -  Énergétique Traditionnelle Chinoise,  Access Bars ®,  Naturopathie   - 


La sphère émotionnelle 


A l’intérieur de l’organisme les émotions influent le système nerveux et le système endocrinien qui gère les hormones. 

Ce sont des réactions d’adaptation à des comportements qui engendrent des processus cognitifs et des ajustements physiologiques. 


La joie par exemple est lié au ressenti d’une situation ou d’un évènement qui correspond complètement à nos besoins et qui permet une cascade d’hormones et de substances chimiques qui baignent le corps dans un flot de bien être


Les émotions ont donc une incidence physiologique. Quand elles ne sont pas accueillies, elles s’engramment dans le corps, créant d’autres maux sur le long terme. C’est en fait une réaction aux conflits inexprimés dans l’organisme.


L’individu fonctionne sur le principe d’un environnement intérieur. Il s’agit en fait d’un écosystème intérieur qui vit et s’organise grâce à une horlogerie interne bien réglée. Pour que tout cela fonctionne, nous avons besoin de trois antennes essentielles et

 la communication entre elles, est déterminante

 
 

L'émotion est en réalité une réaction d’adaptation de notre organisme à un état affectif qui peut être plus ou moins long et 

d’intensité variable selon l’individu. Elle fait appel à la fois à nos sensations physiques et mentales. 


Les émotions peuvent nous impacter positivement ou négativement. Elles orientent notre comportement et nos constructions mentales.

 La même émotion ne sera pas vécue de la même façon chez les individus. 


Chacun pourra vivre et interpréter ses émotions selon son vécu, son ressenti ou encore le contexte environnemental.



Les émotions sont nombreuses et multiples


la colère, la surprise, la tristesse, la peur, la joie ...


Les personnes guidées par leurs émotions sont souvent hypersensibles et sont davantage touchées par leurs émotions ou celles des autres. Ce sont en général des personnes très emphatique, intuitives, qui ont du mal à dire non. Ces dernières sont souvent en quête de sens, touchées par les émotions des autres et facilement irritées par la lumière. 


Mais cela peut se travailler bien entendu, on peut faire de sa sensibilité une force !

 
 

Le siège de l’émotion dans le cerveau :

• Le reptilien gère le physique


• Le limbique gère l’émotionnel


• Le néocortex gère les pensées


• Les trois cerveaux sont en interaction



Le cerveau ne fait pas la différence entre l’imagination et la réalité. Une émotion imaginée aura ainsi le même poids qu’une émotion réelle. Par ailleurs, il n’existe pas de temporalité dans notre inconscient. 


Par conséquent une émotion vécue dans le passé et non digérée aura la même valeur au présent.


Lorsqu’une émotion est emprisonnée, cela occasionne une baisse du système immunitaire. L’organisme est de fait moins

 résistant face aux agresseurs. Le stress émotionnel serait ainsi impliqué dans l’origine de maladies auto-immunes.

Cela nous empêche également de respirer, peut conduire à l’insomnie, à la dépression ou encore à des pathologies cardio-vasculaires


Beaucoup de problèmes digestifs sont liés à des émotions non digérées.

Pour apprendre à gérer ses émotions, il est en premier lieu important de savoir les reconnaitre et les nommer. 

On peut par la suite évaluer l’intensité de l'émotion (de 0 à 10 par exemple).

Puis on essaie de comprendre ce qui a provoqué la réaction émotionnelle, à quel endroit du corps elle se manifeste, notre ressenti face

 à celle-ci et enfin quelle est l’utilité de cette émotion. Analyser si l’émotion est appropriée ou dysfonctionnelle. 

On nomme cette démarche, la météo émotionnelle



Ce qu'il faut mettre en place pour retrouver un équilibre émotionnel :


Se protéger, s'entourer de positif, respirer, nourrir son enfant intérieur, rire, exprimer ses émotions, prendre soin de soi