Le cabinet situé au 41 rue de Passy

Therapieducorps

  -  Énergétique Traditionnelle Chinoise,  Access Bars ®,  Naturopathie   - 


La phytothérapie 


La phytothérapie,autrement dit l'utilisation des plantes à des fins thérapeutiquesest une des formes de traitement les plus anciennes 

au monde. Elle puise notamment ses origines dans la pharmacopée chinoise et la pharmacopée indienne (ayurvéda).

C’est une solution à la fois alternative et complémentaire aux traitements de la médecine classique


La phytothérapie, qui est considérée par la communauté scientifique comme une médecine non conventionnelle, repose sur le fait que la plupart des plantes contiennent ce qu'on appelle des principes actifs (molécules phytochimiques). Ces plantes médicinales ont ainsi chacune une action biologique différente sur l'organisme. La plante est utilisée en partie ou entière, sous plusieurs formes.



Le rapport aux plantes et la façon de les utiliser ne seront pas du tout les mêmes selon que l'on sera en Chine,

 en Inde ou en Europe



Avoir recours aux plantes demande de la patience et du temps, c'est un travail de fond qu'il faut faire, comme c'est le cas avec l'alimentation.

En France, la vente de plantes médicinales inscrites à la pharmacopée française est le monopole des pharmaciens et des herboristes, à l’exception de 148 plantes

 
 

En phytothérapie, les plantes sont également utilisées comme des médicaments pour réguler les fonctions du corps, mais elles aident aussi le corps humain à se soigne


Une maladie ne survient pas par hasard. Elle est la conséquence d’un déséquilibre interne à l’organisme qui doit en permanence s’adapter

 à son environnement. La capacité de l’organisme à maintenir son équilibre et à s’adapter, qui est propre à chacun de nous, 

constitue le terrain de l’individu. 


La phytothérapie s’attache à analyser les systèmes constitutifs de l’organisme : systèmes neuroendocrinien (rôle de réguleur), hormonal, immunitaire, système de drainage (les émonctoires), pour les renforcer au besoin à l’aide des plantes.



 

La phytothérapie utilise la plante entière ou une partie de la plante (racines, feuilles, fruits) 

grâce à divers moyens d’extraction :


- Poudres : la partie végétale de la plante est séchée, pulvérisée (broyage à froid sous azote liquide), puis tamisée. 

Les poudres servent notamment à la fabrication des gélules, des teintures et des comprimés 


- Extraits : ce sont des préparations concentrées préparées le plus souvent par macération dans un solvant (eau, alcool). Avec l’évaporation du solvant, on obtient un extrait à la consistance molle, sèche ou fluide. Le nébulisat est un extrait sec obtenu par pulvérisation fine de l’extrait liquide dans une enceinte traversée par un courant d’air chaud 


- Alcoolat de plantes (élixir, gouttes, quintessence) : alcool obtenu par distillation de plantes sèches ou fraîches macérées dans l’alcool 


- Macérat glycériné de plantes : macération des jeunes pousses, des bourgeons et des racines broyés à l’état frais dans un mélange d’alcool, d’eau et de glycérine 


- Teinture mère homéopathique : la plante fraîche reste à macérer dans de l’alcool à 70° pendant un temps variable 


- SIPF (Suspension intégrale de plantes fraîches) : moins de 24 heures après leur récolte, les plantes sont congelées dans l’azote liquide, puis finement broyées et mises en suspension dans l’alcool à 30° pour préserver l’intégralité des principes actifs


 
 

Les plantes de phytothérapie s’utilisent sous différents formes galéniques :


- L’infusion : déposer la plante dans l’eau au moment de l’ébullition et la laisser reposer sous un couvercle entre 

10 minutes et une heure selon les plantes


- La décoction : mettre des petits morceaux de plante à bouillir pendant 10 à 30 minutes selon la plante 


- La macération : laisser la plante macérer dans un liquide froid comme l’eau, l’alcool, l’huile pendant plusieurs heures 

puis boire le mélange filtré 


- Le gargarisme : la plante est utilisée dans un liquide tiédi destiné à rincer l’arrière-gorge et que l’on recrache ensuite


- L'inhalation : verser de l’eau bouillante sur les plantes pour en respirer la vapeur plusieurs fois par jour 



Précautions d'utilisation :


Les femmes enceintes, allaitantes ou les personnes souffrant de maladies chroniques sous traitement de longue durée devraient toujours demander conseil à un spécialiste avant d’entreprendre un traitement de phytothérapie


La consommation de plantes en cas de traitement peut être bénéfique, à condition de faire l'objet d'une discussion 

avec un médecin au préalable