Le cabinet situé au 41 rue de Passy

Therapieducorps

  -  Énergétique Traditionnelle Chinoise,  Access Bars ®,  Naturopathie   - 


L'acupression

.

- ll y a plus de 5 000 ans, les Chinois découvrirent que presser certains points sur le corps soulageait la douleur -

Les origines de l'acupression sont aussi anciennes que le geste instinctif de porter sa main sur son front ou ses tempes lorsqu'on a une migraine. Tout le monde a au moins une fois spontanément posé ses paumes et doigts sur des parties tendues ou douloureuses de son corps.

Petit à petit, ils trouvèrent d'autres points qui non seulement faisaient disparaître la douleur, mais influençaient également le fonctionnement de certains organes internes.
Le recueil de médecine chinoise classique le plus ancien connu est le Huangdi Nei Jing, le Classique Interne de l'Empereur Jaune. Dans cet ouvrage, l'empereur légendaire questionne son médecin, Ch'i Po, à propos de la médecine, 
des maladies et problèmes de santé de son peuple.
Dans un des passages les plus connus, Ch'i Po explique que diverses formes de médecine se sont développées dans différentes régions en fonction du climat local prédominant 
et des problèmes constitutionnels 
en résultant chez les êtres humains. 

Des traitements utilisant des herbes, des aiguilles, et la chaleur furent attribués aux régions septentrionale, méridionale, orientale et occidentale, mais la mise au point des thérapies corporelles fut attribuée à la Chine.
Ces méthodes se firent connaître vers 530 av. J.-C. sous le nom de Tao Yin, art de guider les énergies subtiles dans le corps pour les faire circuler librement.

Le Tao Yin comporte une série d'auto-massages et de pression des doigts en certains points clés du corps,  destinés à éliminer les toxines et à rajeunir l'organisme.
Le Tao Yin, devenu partie intégrante des pratiques de santé, gagne peu à peu la Corée et l'ensemble du Sud-Est asiatique, en même temps que les autres techniques chinoises.

Chaque région va ensuite développer ses propres styles :
Vietnam, Thailande, Japon, etc.

Comment fonctionne l'acupression :

L'acupression suit les concepts fondamentaux de la médecine chinoise, qui compte 5000 ans d'histoire : l'énergie vitale, les méridiens, le yin et le yang, et les 5 éléments.

La tradition orientale décrit le monde en termes d'énergie.
Tout est considéré comme une manifestation de l'énergie vitale universelle.  C'est la substance élémentaire et la force motrice de la vie. C'est aussi un synonyme de "souffle".
Le Qi évoque le souffle, le mouvement, la force de vie. Il est divisé en deux aspects complémentaires, le Yin et le Yang.  Sans énergie, pas de vie. L'énergie vitale, ou « souffle vital », circule dans le corps de tout être vivant. 
L'énergie vitale va bien au-delà de la simple énergie musculaire.  Cette appellation recouvre la totalité des énergies que peut mobiliser un corps humain, aussi bien physiques que mentales, physiologiques que psychiques.

Ce courant a différents noms dans le monde. Au japon, c'est l'idéogramme « Ki » (qui se retrouve dans « aïkido »).  En chinois, c'est le même idéogramme, écrit « Qi » comme dans « Qi gong », ou « Ch'i » comme dans Tai Chi Chuan, et prononcé « t'chi ». Dans l'ayurveda, pratique de santé originaire d'Inde, on retrouve l'énergie vitale sous le terme « Prana ». 

Les médecins de la Chine ancienne ont constaté que la santé de chaque individu dépend de la bonne circulation  de l'énergie vitale dans le corps et de ses 2 polarités, le Yin et le Yang.

Selon la médecine chinoise, le Qi dans le corps humain n'est pas constant :  il circule et est alimenté régulièrement par les apports externes (nourriture, boisson, air, soleil). 
Il dépend aussi du potentiel interne de chaque individu.
Le Qi qui circule dans le corps est, selon les Classiques chinois, formés notamment du « Qi originel », donné à la naissance par ses parents, puis de l'énergie nourricière ou  " ying Qi " qui provient des aliments et de la respiration. 

Deux autres types de Qi interviennent : le "Shen Qi" ou énergie psychique, puisque le corps n'est pas séparé de l'esprit, et le "Wei Qi" ou énergie de défense qui régit notamment les fonctions immunitaires.

         Dans quels cas utiliser l'acupression ?

.

- Les applications de l'acupression sont nombreuses -

toutes les sphères de l'être peuvent en bénéficier: physique, émotionnel, mental. Du point de vue occidental, l'acupression travaille directement sur le système nerveux autonome, ce qui a pour effet de calmer les tensions nerveuses et d'accroître la résistance au stress.
En stimulant la circulation du sang et de la lymphe dans le corps, l'acupression régule le tonus musculaire
 et les fonctions des organes internes.

Les bienfaits de l'acupression incluent la relaxation du corps, et les effets positifs de celle-ci sur l'esprit.
Lorsque la tension disparaît, on se sent mieux non seulement physiquement, mais également émotionnellement et mentalement. Lorsque le corps se relâche, l'esprit se relâche aussi, et atteint un autre état de conscience. Cette expansion de la conscience amène clarté mentale et bien-être physique, réduisant ainsi la frontière entre corps et esprit.

Un suivi régulier permet donc de réduire la sensibilité au stress, et de faire disparaître petit à petit les symptômes 
d'un stress trop important (voir « Dysfonctionnements »).

Dysfonctionnements physiques et psychologiques :

Parce qu'elle stimule les capacités naturelles d'autoguérison du corps, l'acupression aide à réguler des dysfonctionnements dans de nombreuses sphères. On peut citer :

Anxiété
Arthrose
Crampes, spasmes
Déprime
Dérèglements alimentaires
Douleurs (tête, dents)
Fatigue, épuisement
Fragilités gastriques
Hyperactivité
Insomnie
Irrégularités du cycle menstruel
Jambes lourdes
Mal de dos
Nervosité
Perte de confiance
Sinusite
Stress
Tensions musculaires


Par ailleurs, en facilitant et renforçant le flux d'énergie vitale, l'acupression tend à renforcer le système immunitaire.
Bien que l'acupression ne soit pas un substitut des traitements médicaux, c'est un soin complémentaire approprié à de nombreux cas. 
Cette technique peut par exemple accélérer la cicatrisation d'un os fracturé après sa remise en place.
Elle peut aider un patient en traitement lourd 
(ex. : chimiothérapie, radiothérapie) à supporter les effets secondaires de tels traitements (douleur, anxiété, nausée).

De la même façon, l'acupression est un complément efficace
 à l'ostéopathie. En aidant à détendre les muscles, elle aide aux remises en place et ajustements, et augmente la durée 
des résultats. De fait, ces deux thérapies étaient pratiquées conjointement en Chine ancienne.

         - NB -

.

- Quatre personnes sur cinq souffrent
au moins une fois dans leur vie
d'un mal 
de dos sévère -

La Médecine Traditionnelle Chinoise, principalement l'acupuncture et l'acupression considère que dans la majeure partie des cas,  le mal de dos est du à une accumulation de tension ou à un vide dans certains points 
d'acupuncture / acupression. Une mauvaise circulation du Qi dans les méridiens qui courent le long du dos peut tendre et affaiblir les muscles du dos,  qui ne sont plus alimentés correctement en énergie, et en fluides (sang, etc).

Dans de nombreux cas, cette tension des points d'acupression est générée par une blessure mineure des muscles, 
une mauvaise posture, une posture fixe pendant longtemps, 
ou le stress. Le stress tend les muscles du cou, des épaules et du dos, ce qui forme des barrières à la libre circulation du Qi.
La surcharge pondérale et des muscles abdominaux atrophies sont une autre cause du mal de dos. 
Enfin, un déséquilibre énergétique du dos peut également être généré par des problèmes gastriques, l'estomac noué, un plexus solaire serré. Ces tensions à l'avant du tronc se répercutent au dos du tronc.

Une séance complète d'acupression permet de :

Relaxer l'individu, et diminuer les effets physiques et physiologiques du stress (estomac noue, plexus solaire serre, muscles dorsaux, de la nuque et des épaules tendus…) Travailler sur les points fermés, et ainsi "rouvrir" les vannes " (dos, ventre, plexus)

Attention : L'acupression, comme toute pratique non conventionnelle, n'est pas en Occident un substitut à la médecine allopathique. Elle est un excellent complément. Vous devez consulter un praticien conventionnel pour toute douleur récurrente et/ou intense. 

Quand l'acupression est pratiquée de façon appropriée, ses bienfaits sont nombreux. Entre autres, elle procure fréquemment un sentiment d'apaisement général, une restauration de chacun des principaux systèmes de l'organisme et une amélioration notoire des symptômes qui affligent le sujet.

Il existe malgré tout des situations où l'application de l'acupression est délicate, voire déconseillée. 

Sans être des contre-indications absolues, il convient de se montrer prudent en présence de maladie contagieuse ou inflammatoire, d'ostéoporose avancée, de problèmes sérieux de la colonne vertébrale (hernie, scoliose) ou encore de trouble cardiaque ou de cancer.

Par ailleurs, certains points d'acupuncture sont interdits pendant la grossesse. Ils peuvent être stimulés en acupression