Le cabinet situé au 41 rue de Passy

Therapieducorps

  -  Énergétique Traditionnelle Chinoise,  Access Bars ®,  Naturopathie   - 

Articles

Bienfaits du massage du ventre Chi Nei Tsang

Publié le 17 février 2019 à 5:35

Bienfaits du massage du ventre Chi Nei Tsang :


Le massage du ventre peut avoir lieu à différents endroits : l'abdomen, le thorax, le diaphragme, les zones latérales du ventre (zones dorsolombaire et rénale).Votre ventre réagira aux différents stimuli, se raidira, se laissera faire, se gonflera, pour au final, se libérer totalement dans une sensation de profond soulagement.




LES BIENFAITS :

 

Le massage du ventre Chi Nei Tsang atténue les émotions négatives


Le massage du ventre Chi Nei Tsang est salutaire pour la constipation


Le massage du ventre Chi Nei Tsang libère les émotions bloquées


Le massage du ventre Chi Nei Tsang dénoue les tensions profondes


Le massage du ventre Chi Nei Tsang active la circulation du Qi


Le massage du ventre Chi Nei Tsang aide au relâchement du système nerveux


Le massage du ventre Chi Nei Tsang détend le plexus solaire


Le massage du ventre Chi Nei Tsang améliore la respiration


Le massage du ventre Chi Nei Tsang procure une sensation de légèreté


Le massage du ventre Chi Nei Tsang est bénéfique pour les problèmes de lombaire


Le massage du ventre Chi Nei Tsang aide à la réduction de l'anxiété


Le massage du ventre Chi Nei Tsang fait renaître une joie de vivre


Le massage du ventre Chi Nei Tsang améliore le système cardio-vasculaire


Le massage du ventre Chi Nei Tsang soulage les colopathies spasmodiques


Le massage du ventre Chi Nei Tsang est salutaire pour les crampes abdominales


Le massage du ventre Chi Nei Tsang améliore les fonctionnalités sexuelles


Le massage du ventre Chi Nei Tsang améliore les troubles fonctionnels


Le massage du ventre Chi Nei Tsang améliore les troubles neurovégétatifs 


Le massage du ventre Chi Nei Tsang bénéfique pour les problèmes d'insomnie


Le massage du ventre Chi Nei Tsang est salutaire pour la fatigue chronique 


Le massage du ventre Chi Nei Tsang est bénéfique pour les migraines tenaces


Le massage du ventre Chi Nei Tsang soulage les douleurs musculaires


Le massage du ventre Chi Nei Tsang aide aux problèmes de fertilité


Le massage du ventre Chi Nei Tsang fait circuler l'énergie de vie


Le massage du ventre Chi Nei Tsang soulage les distensions abdominales


Le massage du ventre Chi Nei Tsang libère le colon transverse


Réduire sa consommation de sucre

Publié le 17 février 2019 à 5:30

Réduire sa consommation de sucre :


Je décide aujourd'hui de vous écrire un petit article sur le sucre et ses pièges ! et oui car le sucre c'est bon au goût mais pas forcément pour votre santé !On trouve de plus en plus de sucre dans tout ... les sauces, les biscottes, les craquottes, mais aussi dans beaucoup de produits en conserve. Bref de nombreux plats sensés être " salé " !Du coup le corps absorbe des quantités IMPORTANTE de sucre sans que vous en ayez forcément conscience. Et plus on consomme de sucre plus le corps en réclame. C'est bien là le problème.

Le sucre est une VÉRITABLE DROGUE.


Le sucre appelle le sucre :


La première chose à savoir, c’est notre corps n'est pas conçu pour manger des sucres raffinés.Lorsque qu'on mange un aliment sucré, on fait monter sa glycémie (son taux de sucre dans le sang) anormalement haut.

Si ce taux monte trop haut, il devient dangereux.Notre corps va alors produire une hormone appelée insuline, dont le rôle est de baisser ce taux de sucre.Plus on aura mangé sucré, plus la dose d’insuline sera forte, et plus la glycémie va baisser. La conséquence de tout ça : une hypoglycémie réactionnelle !

Quelques heures après avoir mangé sucré, on risque fortement d'avoir un coup de barre et une fringale, des envies compulsives de sucré. Donc rappelez-vous cette phrase :


Le sucre appelle le sucre !




Un peu d'histoire :


- XIX siècle, essor du sucre de betterave.

- 1810, invention de la fabrication industrielle de sucre cristallisé par Jean-Baptiste Quéruel en France.

- 1855, invention des premiers morceaux de sucre blanc.

- XIX siècle, démocratisation de la consommation de sucre en Europe.


Une expérience a été mené avec des souris :


Des chercheurs français du CNRS ont étudié la dépendance à la cocaïne sur des souris.Comme système de récompense ils ont choisi de l'eau sucrée sans aucune intention d’étudier les effets du sucre.Étonnamment la plupart des souris ne se sont plus intéressées à la cocaïne et ont préféré la boisson sucrée.Fort heureusement, les conséquences de la consommation de sucre sur la santé sont d’un tout autre ordre que celles de la consommation de cocaïne.


4 sucres bons pour la santé :


1. Le xylitol de bouleau

Ses avantages : C'est un édulcorant obtenu à partir de l'écorce de bouleau. Il a la cote dans les pays nordiques où on l'utilise comme substitut au sucre classique car il est (beaucoup) moins calorique. Surtout, son pouvoir anti-acidifiant aide à prévenir la formation des caries : il est même conseillé par l'Union Française pour la Santé Bucco-Dentaire !


2. Le sirop d'agave

Ses avantages : L'agave est un cactus mexicain dont on extrait la sève pour en faire ce sirop (mais aussi la fameuse tequila). Son gros atout : comme il a un très fort pouvoir sucrant, on en met moins que du sucre classique. Il contient aussi beaucoup de fructose, avec un index glycémique faible ( donc bon pour le sport )


3. Le sucre de canne complet

Ses avantages : Contrairement au sucre blanc ou roux, il est non raffiné. Il conserve davantage les nutriments de la canne à sucre : fibres, vitamines et oligo-éléments.

Le plus connu : le "Rapadura", qui vient du Brésil.


4. Le sucre de palme

Ses avantages : Il est naturellement riche en fructose (un sucre naturel qu'on trouve aussi dans les fruits) et en oligo-éléments. On peut s'en servir dans les préparations exotiques type sucré-salé, notamment dans les currys, pour apaiser le feu du piment.


Des aliments bien-être

Publié le 17 février 2019 à 5:20


L'alimentation :


Avoir une bonne alimentation est essentiel pour être en forme et garder la santé.Dans ce domaine, les excès sont aussi néfastes que les privations ( tout est dans l'équilibre ) et la quantité doit s’allier à la qualité.Les repas doivent être variés et présenter tous les groupes d’aliments.

Pour rester en bonne santé le corps a besoin d’une certaine proportion de macro-nutriments : glucides, lipides et protéines et de micro-nutriments :

vitamines et minéraux. Malheureusement les dérives actuelles dues à nos modes de vie déséquilibrent et déstructurent notre façon de nous nourrir.


Du point de vue chinois :


L’alimentation est directement en relation avec la fonction Rate, puisque c’est elle qui régule la faim, métabolise les aliments pour les transformer en énergie, sang et liquides organiques. Elle met aussi de côté le surplus et les impuretés qui seront éliminés essentiellement par les selles.

Or, à la fonction Rate est rattachée la réminiscence, le fait de ressasser les choses. Donc si nous cherchons à être perfectionnistes dans le domaine de l’alimentation, nous allons obtenir l’inverse de l’effet recherché, en blessant la fonction Rate.La diététique chinoise vise à rééquilibrer les énergies du corps en tenant compte des énergies des aliments, de leur mode de préparation, de la saison, et de l'individu.

Les critères utilisés en diététique traditionnelle chinoise pour caractériser les aliments ne sont pas les même qu’en nutrition occidentale moderne.Les aliments sont qualifiés en terme d’énergies yin et yang, de nature (froid, frais, neutre, tiède ou chaud), de saveur (doux, piquant, salé, acide, amer…, de tropisme dans le corps (lieu d'action de l'aliment: organes et/ou méridiens… des notions issues de la philosophie taoiste et de la médecine traditionnelle chinoise. Cette approche nous rappelle que manger est un acte qui a du sens : c’est un engagement pour nous-même, puisqu’une alimentation saine permet d’entretenir notre énergie vitale.C’est aussi un engagement pour notre monde, car l’idée sous-jacente est qu’il y a un lien entre notre énergie vitale et celle des aliments qu’on ingère. Il y a une dimension invisible dans l'acte de manger. Pour les Chinois, s’alimenter correspond donc à se soigner.

Il n’y a pas de différence entre l’absorption d’aliments et la prise de médicaments, ni de différence marquée dans la manière d’accompagner un plat ou de prendre des médicaments (une personne en fin d’été qui a beaucoup de chaleur ne va pas prendre de médicaments, mais manger des melons ou des pastèques… On retrouve cette idée chez Hippocrate : " Chaque menu est une ordonnance ".


Il est conseillé de consommer de préférence des produits de saison et provenant de la région d'habitation ( faire confiance à la nature )


sources : ma-diet-sante.com, medecinechinoise.org et cecile-levy.com


Estime de soi et confiance en soi

Publié le 17 février 2019 à 5:05


Qu'est ce que l'estime de soi :


L’estime de soi est, dans la psychologie, un terme désignant le jugement ou l'évaluation faite d'un individu en rapport à ses propres valeurs.Lorsqu'un individu accomplit une chose qu'il pense valable, celui-ci ressent une valorisation et lorsqu'il évalue ses actions comme étant en opposition à ses valeurs, il réagit comme « baissant dans son estime ».

Le concept d’estime de soi a été défini pour la première fois en 1890 par le psychologue américain William JONES qui expliquait que « l’estime de soi se situe dans la personne, et qu’elle se définit par la cohésion entre ses aspirations et ses succès. »

S.Freud, s’est aussi penché sur l’estime de soi et son rapport avec le narcissisme. D’autres auteurs ont cherché à donner une définition de ce qu’est l’estime de soi, mais tous ne sont pas d’accord et très clairs sur ce qu’est réellement l’estime de soi.D’après la psychologue D. Laporte, « l’estime de soi se réfère à la valeur que l’on se donne soi-même dans différentes sphères de notre vie ».

Le terme « estimer » du latin « aestimare » signifie « déterminer une valeur » et « avoir une opinion favorable sur » ; ce qui signifie, pour G.DUCLOS que l’expression « estime de soi » implique de « juger de sa valeur personnelle. »



Développée par James Noley, la théorie de l'estime de soi peut être traduite dans le rapport entre ce que nous sommes en tant qu’individu(apparence physique, réussite sociale) et ce que nous souhaiterions être.

La construction de l’estime de soi prend ses racines dès la plus petite enfance, avec ce que Jacques Salomé appelle le biberon relationnel.Autrement dit, comment s’effectue la transmission des messages entrel’enfant et ses parents.

Tout comme pour la confiance en soi, le père et la mère jouent un rôle clé dans le développement de l’estime de soi.Si celle-ci se consolide au fil des expériences de la vie, elle n’en est que renforcée si l’on grandit dans un environnement stable, où l’on se sent en sécurité,où l’on est approuvé.Le poids du regard d’autrui est un facteur puissant d’une bonne ou mauvaise estime de soi. Elle est à la base de la construction de la personnalité.


Quelle différence entre estime de soi et confiance en soi :


La confiance en soi : 

Elle est l’assurance, le courage qui vient de la conscience qu’on a de sa propre valeur. La personne avec une vraie confiance en elle n’oublie pas sa valeur même lorsqu’elle tente une expérience pour la première fois.Elle est tellement en contact avec sa valeur intérieure que, même si elle rate son coup lors dune première expérience, elle est capable d’être bien dans sa peau et d’accepter de n’avoir pas réussi.

Elle ne sen veut pas, elle sait que ça fait partie de l’apprentissage nécessaire pour apprendre quoi que ce soit.Tandis qu’une personne sans confiance en elle est ébranlée au moindre échec. Elle juge ce quelle est par ses résultats et non par sa valeur.

Elle hésitera ou n’osera pas recommencer par peur d'un autre échec.On peut reconnaître une personne qui a vraiment confiance en elle par sa capacité de se confier, de parler ouvertement d'un échec, sans peur d’être critiquée ou d’être jugée. Plus une personne a peur de se faire juger et n’ose pas se révéler telle quelle est, moins elle a confiance en elle.


Leur lien :



L'estime de soi :

Elle est associée à limage que long a de soi-même. L'image de soi est basé sur ce que nous croyons de nous.Une personne avec une pauvre image d’elle-même est celle qui a de la difficulté à se trouver des qualités. Elle se déprécie facilement.L’estime de soi se situe beaucoup plus au niveau du senti.

On peut donc dire que la confiance en soi nous aide particulièrement à passer à l’action, à oser risquer. Elle se situe plus dans le " faire ".Tandis que l’estime de soi se situe davantage au niveau du " senti ". Il est vrai qu’une influence directement l’autre.

Le fait d’améliorer notre image a pour effet d’améliorer notre estime et par conséquent, va aider à développer davantage de confiance en soi.



Comment améliorer l'estime de soi :


Le rapport à soi-même


Il est nécessaire d'apprendre à se connaître, de prendre conscience de ses capacités, de ses limites et de les accepter.Il existe notamment deux types de réactions qui menacent l'estime de soi.La première est l'autodéfense qui consiste à nier en bloc nos émotions, lesquelles mettraient à jour, soit disant, certaines " faiblesses " ou certaines exigences.

Ainsi, on préfère nier une phobie, refouler une colère ou une déception,pour éviter de fragiliser son estime de soi.On cache aux autres et à soi-même de telles émotions pour se protéger.La soumission aux évènements est également une façon de se ménager en cas d'échec : " c'est comme ça ", " de toute façon c'est impossible ", " cela n'a pas d'importance ".

On n'améliore pas son estime de soi en se cachant ou en niant les choses, les actions ou les évènements.De telles attitudes doivent être travaillées, limitées puis éliminées.


Le rapport à l'action

L'action renforce l'estime de soi. Mener à bien de petits projets permet d'y contribuer. Devenir expert dans un domaine pointu améliore à la fois le sentiment de compétence personnelle et la reconnaissance des autres, ce qui rehausse en même temps l'estime de soi.

Encore faut-il pouvoir passer à l'action, c'est-à-dire réussir à faire taire sa critique intérieure, cette petite voix en nous qui trouve des défauts danstoute action et dans tout projet. Pour cela, il est nécessaire d'accepter l'idée d'échouer.

Tout le monde est confronté à des insuccès, lesquels sont toujours enrichissants car ils contribuent à toute réussite ultérieure.D'ailleurs la plupart des aboutissements ne sont jamais ni tout blanc ni tout noir. Ne pas réussir quelque chose parfaitement n'est pas forcément un échec.Les personnes ayant une estime de soi basse sont souvent perfectionnistes et très exigeantes vis-à-vis d'elles-mêmes.Il est très important d'accepter de ne pas être parfait.


Le rapport aux autres

Le sentiment d'être aimé, aidé et entouré, nourrit directement l'estime de soi. C'est pourquoi il est nécessaire de cultiver ses rapports aux autres etde s'ouvrir aux autres. Il faut s'entraîner à s'affirmer, à exprimer ce que l'on ressent et pense.Pour cela, il faut aussi chercher à se mettre à la place des autres. Les amis sont là pour nous soutenir.



Enfin, si l'estime de soi peine à s'améliorer, on peut également penser à envisagerune psychothérapie.Lorsque la situation est difficile, la consultation d'un professionnel peut se révéler extrêmement bénéfique.



Voici 10 pistes à explorer pour renforcer son estime de soi :


1 - Affirmez-vous !

Apprenez à dire ce que vous pensez, ce que vous souhaitez et aussi ce que vous ressentez. Attention, s'affirmer n'implique pas de devenir agressif.Vous devez apprendre à formuler vos pensées sans agressivité.Apprenez également à bien formuler vos souhaits et vos ressentis.Exprimez-vous clairement et toujours très concrètement.


2 - Définissez vos priorités

Prenez le temps de réfléchir objectivement à vos projets de vie : quel est l'important pour vous ? Quelles sont vos priorités, vos projets dans la vie ? Etc. Vous pouvez ainsi mettre de côté vos doutes et vous focaliser sur vos priorités. Chercher à réaliser ses priorités bien établies améliore beaucoup l'estime de soi.


3 - Listez vos valeurs fondamentales

Listez vos valeurs fondamentales (liberté de pensée, respect de l'autre, amour, citoyenneté...) et ne vous laissez pas polluer par des faits accessoires et autres idées superficielles. Vivre avec des valeurs fortes contribue à rendre heureux.


4 - Reconnaissez vos qualités

Nous avons tous des défauts et des qualités, lesquels peuvent même changer au fil de la vie.L'important n'est pas de focaliser sur ses défauts, mais sur ses qualités. Listez-les par écrit, relisez-les régulièrement et faites évoluer cette liste.Si nécessaire, demandez à vos amis ce qu'ils apprécient en vous,vous serez sans doute surpris !


5 - Pour renforcer l'estime de soi : soyez positif et regardez toujours du côté de la solution

Face à un problème, on a souvent tendance à ne voir que les mauvais côtés des choses. Pourtant, il y a toujours du positif et des solutions. Exercez-vous. Face à une situation difficile, inscrivez dans une colonne les problèmes et les points négatifs, dans une autre, les points positifs et les solutions.


6 - Regardez-vous avec tendresse et bienveillance

Vous faites de votre mieux et vous essayez tous les jours de vous améliorer. Cela vaut bien un peu de tendresse et de bienveillance.Parlez-vous et encouragez-vous, vous le méritez ! Et dès que vous croisez votre regard dans une vitrine ou une glace, souriez-vous.


7 - Complimentez-vous et célébrez toutes vos petites victoires

Il n'y a pas que les promotions ou la réussite d'un examen qui comptent parmi vos victoires.La vie de tous les jours est ponctuée de petites et grandes réussites, dont vous devez vous imprégner (votre coq au vin était des plus réussis, vous avez bouclé votre dossier en un temps record, vous avez réparé le jouet cassé de votre enfant, vous avez organisé un super week-end, etc.). Clamez vos victoires et jouissez de ces petits instants magiques qui apportent du bonheur.Et chaque soir, repensez à toutes vos réussites de la journée et à tous les évènements heureux.


8 - Muselez votre critique intérieure

Nous avons tous une petite voix intérieure qui nous dit : " ne te réjouis pas trop vite "," ça ne va pas durer ", " je ne le mérite pas "... Ces critiques n'ont aucune justification et elles gâchent inutilement les instants heureux. Ne vous critiquez pas vous-même et appréciez simplement les instants présents.


9 - Éliminez vos " pensées toxiques "

" Je suis bête ", " je suis maladroite ", " je suis trop petit ", " je n'y arriverai pas "... ces formules et autres petites phrases assassines entravent, voire handicapent vos pensées et vos actes. Vous devez les éliminer.


10 - Transformez vos défauts en qualité 

Acceptez vos défauts, assumez-les ou débarrassez-vous-en. Commencez par les identifier objectivement. Certains traits de votre personnalité que vous considérez comme des faiblesses peuvent devenir des points forts.Certains aspects physiques peuvent aussi devenir des signes distinctifs. D'ailleurs, la beauté vient de l'intérieur.Enfin, rien n'est immuable, tout peut se transformer.



sources : francis.tison, e-sante, wikipedia, le guide de psychologie de la vie quotidienne


Liste de livres que je vous recommande

Publié le 17 février 2019 à 4:50


Le pouvoir du moment présent d'Eckhart Tolle :

Description de l'ouvrage :


Ce livre nous présente plusieurs défis : si nous réussissons à être totalement présent et à faire un pas à la fois dans le moment présent, si nous réussissons aussi à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, c’est que nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur de l’instant présent. 

Pour entreprendre ce périple vers le pouvoir du moment présent, il nous faut laisser derrière nous notre esprit analytique et le faux moi qu’il a créé, c’est-à-dire l’ego !Dès le début du premier chapitre, nous nous élevons rapidement vers les hauteurs où nous pourrons respirer un air plus léger propre à la spiritualité.

Même si le périple où nous emmène Eckhart Tolle présente des défis, le langage qu’il emploie est simple et le format question-réponse qu’il a choisi constitue un guide rassurant. 




Nouvelle Terre d'Eckhart Tolle :

description de l'ouvrage :


Fort du fantastique succès de son ouvrage Le pouvoir du moment présent, Eckhart Tollé propose aux lecteurs un nouveau livre dans lequel il jette un regard honnête sur l'état actuel de l'humanité. Il nous implore de constater et d'accepter que cet état, fondé sur une identification erronée à l'ego et au mental, frôle la folie dangereuse.

Cependant, l'auteur affirme qu'il y a aussi de bonnes nouvelles, sinon même une solution à cette situation potentiellement désastreuse.Aujourd'hui, plus qu'à tout autre moment de l'histoire, l'humanité doit saisir l'occasion qui lui est offerte de créer un monde plus sain et plus aimant.




Les chemins de la sagesse d'Arnaud Desjardins :

Description de l'ouvrage :


Depuis des millénaires, les religions et les philosophies qui ont façonné les civilisations insistent sur l'importance de notre attitude vis-à-vis des autres et de soi-même. Pourtant, bien souvent, les soucis matériels occupent la première place de nos préoccupations.C'est pourquoi, à tous ceux qui souhaiteraient partir à la (re) découverte de soi et reconsidérer l'orientation de leur existence, ce livre propose une voie :celle de la sagesse.

Grâce à ses voyages et ses rencontres, de l'Afghanistan au Tibet, Arnaud Desjardins a en effet eu la chance de suivre les grands enseignements orientaux et plus particulièrement la métaphysique hindoue. Il les transcrit ici de façon claire et pratique dans cet ouvrage qui accompagne nos premiers pas sur le chemin de l'accomplissement.





Écoute ton corps de Lise Bourbeau : 

Description de l'ouvrage :


L'auteur vous invite à faire l'expérience consciente de ce qui se passe en vous aux niveaux physique, émotionnel, mental et spirituel.En fin de chapitre, les exercices pratiques vous aident à devenir conscient de la façon de vous aimer et d'aimer les autres.

L'ouvrage le plus vendu dans le domaine du développement de soi.





Écoute ton corps, encore ! de Lise Bourbeau :

Description de l'ouvrage :


Ce deuxième tome est divisé en trois sections : celle du " avoir ", celle du " faire " et celle du " être ".

Chacune de ces sections vous aidera à découvrir ce dont vous avez besoin pour être heureux et les actions nécessaires pour avoir ce que vous désirez dans la vie.




Les cinq blessures qui empêchent d'être soi de Lise Bourbeau :

Description de l'ouvrage :


Ce livre démontre que tout ce que nous vivons provient principalement de cinq grandes blessures de bases. Grâce à ce livre et à une description très détaillée (physique, émotionnelle et mentale) de chacun des cinq masques que nous créons pour cacher ces blessures, vous arriverez à identifier la vraie cause (blessure) d'un problème précis dans votre vie.




L'importance de la respiration

Publié le 16 février 2019 à 13:20

J'attire votre attention sur l'importance de la respiration :


Outre la pratique quotidienne de l'art de manger et de boire, le deuxième échange important entre l'homme et son environnement est la respiration. La nourriture fait partie du milieu minéral, végétal ou animal qui entoure l'homme, de son environnement géographique et biologique.

L'art d'absorber la nourriture est la façon qu'il a de s'adapter à cet environnement, en tant qu'élément de ce milieu.De la même façon, la respiration est l'échange que nous avons avec l'environnement atmosphérique l'air.

De même qu'une façon correcte de boire et de manger est essentielle à notre développement physique, mental et spirituel, l'art de respirer réalise, avec le plus grand succès, notre adaptation harmonieuse au milieu atmosphérique, en tant que partie de ce milieu.

Une bonne façon de respirer est aussi essentielle à notre santé et notre bonheur qu'à notre conscience et notre compréhension universelles.



Respirer est la manifestation de la fonction d'expansion centrifuge yin et de la fonction de contraction centripète yang, pratiquées alternativement en mouvements harmonieux, surtout à travers nos organes respiratoires.

Cependant, il n 'y a pas seulement les organes respiratoires tels que les cavités nasales, la bouche et les poumons qui soient étroitement liés à la respiration,mais aussi le système circulatoire et ses fonctions.

Le système nerveux qui comprend les réactions nerveuses autonomes et les fonctions du cerveau, est lui aussi relié à la respiration. Par conséquent, notre contrôle de la respiration, le volume d'air inspiré et expiré,la durée de l'inspiration et de l'expiration ainsi que le rythme respiratoire ont des effets divers sur les systèmes et fonctions digestifs, circulatoires, nerveux et excrétoires.

Cela influence ainsi, d'une façon directe et indirecte, notre condition psychologique et spirituelle, en changeant la variété, le volume, la direction et la dimensionde l'image et de la pensée.